Pour avoir pris en photo son ex- petite amie toute nue : Khadim Mbacké Wathie prend 2 avec sursis

    11
    0

    L’agent commercial Khadim Mbacké Wathie a été condamné à 2 ans avec sursis après avoir pris en photo toute nue et à son insu sa copine. Il comparaissait pour collecte illicite de données personnelles et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs.

    Vengeance ou méchanceté ? Lâché par sa petite amie, l’agent commercial Khadim Mbacké Wathie a partagé la photo nue de celle-ci. La dame Khadidiatou Hann Fall a décidé de porter plainte. D’après ses révélations devant le tribunal, Khadim Mbacké Wathie l’avait prise-en en photo toute nue à son insu. Après leur séparation, au courant du mois janvier 2020, elle avait reçu via WhatsApp l’une de ses photos nues. Mais comme elle ne connaissait pas le numéro, elle a gardé le silence. C’était sans compter avec son ex-petit ami, qui n’avait pas encore assouvi sa vengeance.

    Quelques mois plus tard, Khadim Mbacké finit par faire savoir à Khadidiatou Hann Fall qu’il disposait ses photos intimes. Seulement, il était aussi loin de s’imaginer que la plaignante aller prendre son courage à deux mains et porter plainte contre X. Ce comportement avait révulsé la dame. «Pour­tant, nous étions devenus amis après notre rupture», se désole-t-elle.

    Comparaissant hier au Tribunal de grande instance de Dakar pour collecte illicite de données à caractère personnel et diffusion d’image contraire aux bonnes mœurs, le mis en cause s’est inscrit en faux contre les accusations portées à son encontre. L’agent commercial dit n’avoir jamais publié les photos de son ex. Mais, il reconnait avoir gardé tout de même certaines de ses images dans son téléphone.

    «J’ai pris les photos mais je n’ai jamais menacé de les publier. Un de mes amis à qui j’ai présenté Khadija, m’a envoyé un message pour me dire qu’il est en couple avec elle. Pendant notre relation, on couchait ensemble. Je voulais juste lui faire peur. Elle avait l’habitude de m’envoyer des photos nues», explique-t-il. Ce qui a poussé le juge à lui demander pourquoi filmer la dame à son insu alors qu’elle était dans les toilettes ?

    En réponse, il a nié les faits.
    A la barre, la partie civile s’est finalement désistée. Estimant par contre que les faits sont graves, le Parquet a requis un mois ferme. Avant d’indiquer que la plupart du temps des jeunes utilisent des photos pour faire chanter les filles.

    L’avocat de la défense, qui n’est pas du même avis, a plaidé la relaxe en précisant que son client n’a jamais eu l’intention de blesser la plaignante. Cela ne suffira pas pour tirer d’affaire l’agent commercial reconnu coupable des faits par le tribunal qui l’a condamné à 2 ans avec sursis.

    Par Justin GOMIS – justin@lequotidien.sn

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here