Home Politique SenCaféActu du 22 Novembre 2021

SenCaféActu du 22 Novembre 2021

19
0

1- Série de visites d’hommes politiques : Le message du Khalife de Médina Baye a-t-il fait son effet ?

Par le biais d’un discours véridique, le Khalife Serigne Mahi Ibrahima Niass a rappelé à la classe politique ses obligations face à l’intérêt supérieur de la nation. Habituellement, les hommes religieux montent toujours au créneau quand l’atmosphère commence à être tendue, à l’image de ce qui s’est produit durant le mois de mars dernier.

Vendredi dernier, le Khalife général de Médina Baye a débarqué à Dakar sous l’initiative de Chabaaboul Fayda qui organise chaque année des journées culturelles dans la capitale.

« Le Sénégal a besoin de sa jeunesse. Personne n’a le droit de la sacrifier. Arrêtez de les entraîner dans des scènes de violence et incitez-les à entreprendre surtout, vers l’agriculture car nous avons de la terre et elle est riche », avait signifié Serigne Mahi Ibrahima Niass à l’endroit de toute la classe politique.

Coïncidence ou pure logique, les visites se sont enchaînées le lendemain chez le Khalife à Dieuppeul Keur Baye où celui-ci séjourne depuis son arrivée à Dakar. Peut-on attendre une nouvelle posture politique de la part de ces visiteurs qui ont certainement reçu des recommandations complémentaires de la part du Khalife ? Le terrain politique nous édifiera…(Avec Dakaractu)

2- Barthélémy Dias réussit sa première avec une forte mobilisation en vue des Locales

Le terrain « Khar Yalla » a refusé du monde, ce dimanche 21 novembre 2021, lors de l’investiture de Barthélémy Dias par Yewwi Askan Wi pour la mairie de Dakar.

Le maire de Mermoz / Sacré-Coeur est donc officiellement lancé dans sa conquête pour la mairie de Dakar. Barthélémy Dias, puis que c’est de lui qu’il s’agit, a tâté le pouls de ses partisans, ce dimanche, en vue des prochaines Locales.

Une mobilisation grandeur nature qui, durant 5 tours d’horloge, aura permis aux 19 autres candidats, investis par la coalition Yewwi Askan Wi à Dakar, d’exprimer leurs premiers mots de rassemblement, relate Senenews.

Ousmane Sonko, Khalifa Sall et les autres pontes de ladite coalition ont également fait le déplacement pour venir épauler Barthélémy Dias. Lequel a un grand chantier devant lui pour la conquête de la mairie de Dakar.

3- Le « Juge Dème » à la Cour pénale internationale (CPI) !

Ibrahima Hamidou Dème d’être nommé à la Cour pénale internationale (CPI).

Le Ibrahima Dème, qui avait, dit-il, « démissionné d’une Justice qui a démissionné », a atterri à la Cour Pénale internationale (CPI). Un nouveau tournant dans la carrière professionnelle de l’ex-juge.

« J’ai le plaisir de vous annoncer que ma carrière d’homme de Justice vient de prendre une toute nouvelle dimension internationale. En effet, après avoir exercé les fonctions de greffier puis de magistrat au Sénégal, je suis récemment admis, par la grâce de Dieu, avocat auprès de la Cour Pénale Internationale (CPI) », a-t-il annoncé.

Le leader du mouvement « Ensemble » précise, cependant, que ce nouveau statut est bien compatible avec ses activités politiques. « C’est pourquoi, mon ambition pour la ville de Thiès aux prochaines élections territoriales, reste ma priorité », dit-il, rapporte Igfm.

4- Ousmane Sonko : « Je ne signerai aucune charte pour la non-violence »

Le candidat de la coalition Yewwi Askan Wi à la mairie de Ziguinchor, Ousmane Sonko a pris part, ce dimanche 21 novembre, au meeting d’investiture de Barthelemy Dias et ses 19 collègues. Une occasion pour réagir à l’appel à la signature de la charte de non-violence pour les prochaines élections locales du 23 janvier 2022.

Fidèles à discours de “révolutionnaire”, Ousmane Sonko a dit à qui veut l’entendre qu’il ne signera aucune charte de non-violence. Le député estime que la violence dont il est question provient toujours du camp du pouvoir.

Pire, le leader de Pastef / Les Patriotes invite les militants et sympathisants de la coalition Yewwi Askan Wi à être prêt pour répondre coup par coup aux attaques du camp d’en face, rapporte Senego.

Ousmane Sonko a fini par galvaniser le candidat de YAW pour la mairie de Dakar. Barthelemy Dias. Il dit être sûr que son collègue ne va jamais vendre la mairie de la ville.  “En qualité et en qualité, nous avons la plus grande coalition politique au Sénégal“, lâche-t-il.

5- Adji Sarr sur le viol présumé de la Miss Sénégal : « J’espère que cette fois-ci, l’Etat va prendre ses responsabilités pour protéger ses filles »

Revoilà Adji Sarr. La jeune masseuse qui avait accusé Ousmane Sonko de « viol et menaces de mort » est revenue à la charge pour, dit-elle, soutenir la Miss Sénégal 2020, Fatima Dione, qui dit être également être victime de viol suivi de grossesse.

« Je compatis à ta douleur, ma chère Fatima, je sais ce que tu endures actuellement et je me réjouis de la sympathie que les femmes sénégalaises t’ont manifestée », a-t-elle lancé, dans une courte vidéo d’une minute. Adji Sarr dit, en effet, espérer que « pour une fois, l’Etat du Sénégal va prendre ses responsabilités pour protéger ses filles ». Car, regrette-t-elle, « ce sont ceux-là qui doivent nous protéger qui nous pervertissent et cela doit cesser ».

Dans son message, la masseuse « prie qu’aucune autre fille sénégalaise ne vivra cette mésaventure », invitant tous à protéger les femmes contre ceux qu’elle considère comme des « prédateurs ». (avec seneweb)

6- Actu internationale

• Soudan : Accord de principe pour un retour d’Abdallah Hamdok à la tête du gouvernement

Le Premier ministre Abdallah Hamdok, mis à l’écart après le coup d’État militaire au Soudan, devrait retrouver son poste en vertu d’un accord de principe conclu avec l’homme fort du pays, le général Abdel Fattah al-Burhane, ont indiqué ce dimanche des médiateurs. « Un accord politique a été conclu entre le général Burhane, Abdallah Hamdok, les forces politiques et des organisations de la société civile pour un retour de Hamdok à son poste et la libération des détenus politiques », a déclaré à l’AFP l’un des médiateurs soudanais, Fadlallah Burma, un dirigeant du parti d’opposition Oumma.

• Afrique du Sud : les funérailles privées et sans médias de Frederik de Klerk

En Afrique du Sud, les funérailles de l’ancien président, Frederik de Klerk, se dérouleront ce dimanche 21 novembre. Le dernier chef d’État du régime de l’apartheid, et Prix Nobel de la paix aux côtés de Nelson Mandela, est décédé le 11 novembre à l’âge de 85 ans, des suites d’un cancer des poumons. Sa crémation et ses obsèques se dérouleront en privé, en famille et sans médias, alors que la figure de Frederik de Klerk reste très controversée dans le pays. (Avec RFI)

• Près de 250 migrants secourus vendredi et samedi dans le détroit du Pas-de-Calais

Près de 250 migrants ont été secourus en mer dans la nuit de vendredi à samedi et au cours de la journée de samedi après s’être retrouvés en difficulté en tentant de traverser la Manche, a annoncé, samedi 20 novembre au soir, la préfecture maritime. (Avec RFI)

7- Actu Sports

• Marathon de Dakar : A 95 ans, Diomaye Sene termine les 42 km en 4h

Le Sénégal tient sa « tornade en turban ». A 95 ans, le marathonien sénégalais, Diomaye Sène marche sur les pas de l’Anglais, Fauja Singh qui a disputé son dernier marathon à 101 ans.

Ce dimanche, le plus vieux marathonien du circuit a réussi à faire les 42 kilomètres du Marathon de Dakar 2021 en 04:39:30.

« Le plus vieux marathonien est Diomaye Sène. Âgé de 95 ans, il a réussi en 04:39:30 à faire les 42 KM du Marathon Eiffage Dakar2021 ! On lui souhaite une très longue vie ! Et plein d’autres médailles », écrit le comité d’organisation du Marathon Eiffage Dakar dans un post Facebook.

Diomaye n’est pas le seul à se singulariser dans la catégorie chez les 3e âge. A 77 ans, Awa Guèye a décroché cette année sa 3e médaille. Elle a fait les 10 kilomètres en 02:20:52,renseigne Seneweb.

• Ligue 1 : Génération Foot, Teungueth FC et Diambars frappent d’entrée

Lancée samedi, à Pikine, la première journée de Ligue 1 sénégalaise vient d’être bouclée avec six rencontres disputées, ce dimanche. Trois grosses pointures, Génération Foot, Teungueth FC et Diambars ont gagné. En revanche, le Jaraaf a perdu.

• Championnats du monde de Pétanque : Le Bénin, vainqueur de la Coupe du monde des Nations

Sortis en huitièmes de finale du Championnat du monde, les Ecureuils boulistes repartent quand même avec le titre la Coupe du Monde des Nations, en guise de consolation. En effet, en pétanque, lorsque vous êtes éliminés en championnat du monde, vous êtes reversés en Coupe du monde des nations. Et c’est à ce niveau que les Béninois sont montés sur le strapontin. Les 49èmes Championnats du monde de pétanque se sont déroulés à Santa Suzanna en Espagne 12 au 21 novembre 2021, rapporte RFI.

La rédaction de SenCaféActu

Avis Facebook pour l’UE!
Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here