Une centaine d’étudiants orientés dans le privé interdits de cours, depuis 2 à 3 mois pour non-paiement de l’État

    17
    0

    Interdits de cours depuis 2 à 3 mois, pendant que leurs autres camarades suivent tranquillement les enseignements, les étudiants de l’institut Santé service orientés dans le privé crient leur ras-le-bol.

    En conférence de presse, ce lundi 11 octobre 2021, Theimoko Cissé portant la voix du Collectif des étudiants de l’Institut Santé servie, privés de cours pour non-respect des engagements de l’État, qui doit des années d’arriérées de paiements aux institutions privées, invite l’État à leur venir au secours.

    « Nous avons convié la presse aujourd’hui, parce que nous sommes orientés par l’État dans cet institut Santé service, qui est un institut privé. Depuis 2 à 3 mois, nous n’avons pas accès aux salles de classes, parce que tout simplement l’État n’a pas payé ses frais d’engagements avec l’établissement privé depuis un certain temps.

    L’école a jugé nécessaire de renvoyer tout étudiant qui a été orienté par l’État jusqu’à nouvel ordre. Vue la situation, nous avons jugé nécessaire d’appeler la presse pour parler de cette situation vraiment déplorable. Parce que, pendant que nous sommes renvoyés, les autres font cours. Alors que nous serons obligés de faire le même examen le moment venu. Nous serons défavorisés par rapport à eux », a déclaré Thiémoko Cissé, face à la presse, avant de renchérir sur les attentes de la part du gouvernement.

    « Nous attendons que le gouvernement respecte ses engagements envers les établissements privés et qu’il aille voir les conditions de vie des étudiants qui sont orientés par l’État dans les institutions privées.

    Nous sommes plus d’une centaine d’étudiants et nous attendons de l’État, le règlement de cette situation ».

    J M D

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here