ACTUALITÉSSanté et Bien-être

Covid-19: L’IHU et IRESSEF travaillent sur la source des variants « Africains » (Pr Raoult)

L’Institut hospitalier-universitaire de Marseille (IHU) travaille actuellement à l’identification de la source des premiers variants de la Covid-19 découverts en Afrique, de concert avec les chercheurs de l’Institut de recherche en Santé, de surveillance épidémiologique et de formation (IRESSEF) de Diamniadio, à Dakar.

« Actuellement, on est en train de chercher quelle est la source, puisque souvent ces variants ont des sources zoonotiques. D’ailleurs, c’est chez les animaux qu’ils sont développés », a-t-il expliqué lors d’un point de presse tenu mercredi à l’IRESSEF.

Didier Raoult rappelle avoir publié les premiers variants avec des génomes prélevés au Sénégal et transportés par bateau, « lorsque les gens disaient que les variants n’existaient pas ».

« On a découvert le variant anglais quatre mois après et jusque-là, les gens disaient que cela n’existait pas, ce qui est une bêtise ignorante », a-t-il lancé.

Pour le professeur de microbiologie à la Faculté des sciences médicales et paramédicales de Marseille, « si on ne travaille pas et qu’on ne regarde pas les données réelles, on n’a pas les résultats ».

Il souligne à cet égard que « c’est un principe » que son institut partage avec l’IRESSSEF.

Selon Didier Raoult, en Europe, « les énormes problèmes que nous avons sont probablement en grande partie dus aux élevages de bisons qui ont généré des quantités de variants ».

« Il y a d’autres variants qui sont issus de l’élevage de bisons et on cherche s’il y a un réservoir animal qui a permis l’émergence de ce variant qu’on a découvert ensemble », a-t-il ajouté.

Avec les chercheurs de l’IRESSEF, a dit Didier Raoult, l’idée est de faire le point sur l’émergence de ces variants, les fréquences durant les épidémies.

A lire aussi   Ligue des Champions: Gana et Diallo face à Manchester City

L’Institut hospitalier universitaire de Marseille compte poursuivre le partenariat avec les équipes du professeur Souleymane Mboup, directeur de l’IRESSEF, à travers un transfert de technologies avec des échanges et des formations alternées de chercheurs aussi bien en France qu’au Sénégal.

En visite à Dakar depuis deux jours, Didier Raoult qui a achevé son séjour par ce point de presse, a été reçu mardi par le ministre de la Santé et de l’Action sociale, ainsi que par le chef de l’Etat, qui l’a élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national du Lion.

Articles similaires

Loading...
Bouton retour en haut de la page