A la UneSports

Euro 2020: La Belgique renverse le Danemark

EURO 2020 – Menée après seulement deux minutes de jeu, la Belgique a attendu la pause pour se révolter et renverser la situation, jeudi, grâce à des buts de Thorgan Hazard et Kevin De Bruyne (2-1). Les Diables Rouges, déjà vainqueurs de la Russie lors de la première journée, sont qualifiés pour les huitièmes. Quatre jours après le malaise de Christian Eriksen, les Danois ont admirablement réagi.

Des Diables Rouges renversants. Dominée et menée au score à la suite de l’ouverture du score de Yussuf Poulsen, la Belgique a complètement inversé le cours du match à partir de l’entrée en jeu de Kevin De Bruyne, auteur d’un but et d’une passe décisive pour Thorgan Hazard (2-1). Avec cette deuxième victoire en poche, la sélection de Roberto Martinez est qualifiée pour les huitièmes de finale de cet Euro 2020 tandis que le Danemark, auteur d’une magnifique prestation dans un climat marqué par le malaise cardiaque d’Eriksen, va devoir remporter son ultime duel de ce groupe B face à la Russie avant d’espérer un alignement de planètes favorable pour rester dans la compétition.

ÔDE À LA VIE

Alors que l’on pouvait logiquement douter de la capacité de la formation danoise à se relever cinq jours après le malaise cardiaque de leur maître à jouer Christian Eriksen, il s’est passé l’exact opposé. Dès le coup d’envoi, le Danemark a mis une intensité folle sur la pelouse du Parken de Copenhague pour prendre de court une formation belge qui ne s’y attendait absolument pas. Et dès la deuxième minute de jeu, profitant d’une erreur de relance du défenseur lyonnais Denayer, Hojbjerg a jailli pour lancer Yussuf Poulsen à l’entrée de la surface. Ce dernier ne s’est pas fait prier pour décocher une belle frappe croisée afin de prendre Thibaut Courtois sur sa gauche (1-0, 2e) et ouvrir le score pour faire hurler de joie ses supporters.

Sonnés, les Diables Rouges ont vécu dix minutes d’enfer, encaissant occasions sur occasions. Mais Maehle, d’une lourde frappe à ras de terre (5e), et Wass, d’une tête croisée (7e), ont tous deux buté sur le gardien du Real Madrid. Comme il l’a été prévu avant le coup d’envoi, le jeu s’est arrêté à la 10e minute de jeu, chiffre correspondant au numéro de maillot de Christian Eriksen, pour un bel hommage rendu par l’ensemble des spectateurs, joueurs et du corps arbitral. Le match repris, la physionomie de la rencontre n’a pas changé. Bien trop fébrile défensivement et incapable de contourner le solide bloc danois, la Belgique a même failli encaisser le but du break peu avant la mi-temps, par l’intermédiaire de Darmsgaard, auteur d’un festival de dribbes pour se débarrasser de Vertonghen et Hazard avant de manquer le cadre de quelques centimètres (41e).

Ecoutez le podcast du FC Stream Team

RETOUR GAGNANT POUR DE BRUYNE

Au retour des vestiaires, si les Danois ont continué à pousser pour inscrire le but du break, un facteur est venu tout chambouler : l’entrée en jeu de Kevin De Bruyne. Pour son retour à la compétition à la suite de sa blessure en finale de la Ligue des champions, l’ailier de Manchester City, à lui seul, a inversé le cours du match. D’abord en se débarrassant de Wass pour délivrer une superbe passe décisive à Thorgan Hazard, qui n’avait plus qu’à pousser le ballon dans le but vide de Schmeichel (1-1, 55e). Avant de conclure une belle action collective à une touche de balle menée par les frères Hazard, d’une frappe précise des 20 mètres (2-1, 70e).

Et si le Danemark ne s’est jamais effondré, à l’image de cette transversale faisant suite à une tête de Martin Braithwaite à la toute fin du temps additionnel (88e), le mal était déjà fait pour la formation de Roberto Martinez, qui n’a désormais plus rien à calculer : les Danois doivent absolument gagner leur ultime match de ce groupe B face à la Russie lundi (21h) puis espérer figurer parmi les meilleurs troisièmes. Au contraire, les Diables Rouges deviennent la deuxième équipe, après l’Italie, à rallier le Top 16 de l’Euro 2020.

Articles similaires

Loading...
Bouton retour en haut de la page