A la UneEconomie

Le G20 retrouve son niveau d’avant pandémie au 1er trimestre 2021

Le Pib du G20 a augmenté de 0,8% au premier trimestre 2021, revenant ainsi à son niveau d’avant pandémie selon les données rendues publiques par l’Organisation de coopération et de développement économique (Ocde).

Parmi, les économies du G20, l’organisation indique que l’Inde, la Turquie et la Chine, dont le Pib a déjà dépassé dans ces trois pays les niveaux d’avant-pandémie au trimestre précédent, ont continué leur reprise, de 2,1%, 1,7% et 0,6%, respectivement (après 9,3%, 1,7% et 2,6% au trimestre précédent). Le Pib en Australie, en Corée et au Brésil est aussi revenu aux niveaux d’avant-pandémie au premier trimestre de 2021, augmentant de 1,8%, 1,7% et 1,2% respectivement, révèlent les données de l’Ocde.

A l’en croire, dans les autres économies du G20, le Pib est encore en deçà des niveaux d’avant-pandémie, avec des pays enregistrant des développements variés au premier trimestre de 2021. En ce sens, « alors que la croissance du Pib a accéléré aux États-Unis (à 1,6%, après 1,1% au quatrième trimestre de 2020) et en Italie (à 0,1%, après une contraction de 1,8%), la croissance a ralenti en Indonésie (à 1,6%, après 2,3%), au Canada (à 1,4%, après 2,2%), en Afrique du Sud (à 1,1%, après 1,4%) et au Mexique (à 0,8%, après 3,2%).

Dans la foulée, il est souligné que la croissance est même devenue négative en Allemagne (moins 1,8%, après 0,5% de croissance), au Royaume-Uni (moins 1,5%, après 1,3% de croissance), au Japon (moins 1,0%, après 2,8% de croissance) et en Arabie Saoudite (moins 0,1%, après 2,5% de croissance).
En France, poursuit le texte, le Pib a continué à se contracter pour le deuxième trimestre consécutif, bien qu’à un rythme moindre (moins 0,1%, après moins 1,5%). Globalement, le Royaume -Uni et l’Italie ont enregistré les plus grands écarts par rapport aux niveaux du Pib d’avant-pandémie, de moins 8,7% et moins 6,4%, respectivement, l’Allemagne, la France, la Zone Euro et l’Union Européenne enregistrant encore des écarts de plus de 4,0%.

A lire aussi   Progression de 0,5% des heures travaillées au 4eme trimestre 2020

Le Pib en glissement annuel de la zone du G20 a rebondi de 3,4% au premier trimestre de 2021, après une contraction de (moins) 0,7% au trimestre précédent, relève l’organisation. Qui renseigne enfin qu’au sein des économies du G20, la Chine qui a été affectée par la Covid-19 à un stade plus précoce que les autres pays, a enregistré la plus forte croissance annuelle (18,3%), tandis que le Royaume-Uni a enregistré la plus forte baisse annuelle (moins 6,1%).
Bassirou MBAYE

Articles similaires

Loading...
Bouton retour en haut de la page