Buzz

Souadou Niang:nettoyeuse de toilettes devenue propriétaire d’un hôtel 5 étoiles

La célèbre citation de l’actrice hollywoodienne et lauréate d’un Oscar, Lupita Nyong’o, selon laquelle tous les rêves sont valables, ne peut être contredite si l’on écoute l’histoire de l’entrepreneur et femme d’affaires Souadou Niang.

Souadou Niang est un exemple classique d’une femme qui est passée de rien à la gloire. C’est l’histoire d’une femme travailleuse animée par la passion et le dévouement à faire son chemin dans la société.
La célèbre citation de l’actrice hollywoodienne et lauréate d’un Oscar, Lupita Nyong’o, selon laquelle tous les rêves sont valables, ne peut être contredite si l’on écoute l’histoire de l’entrepreneur et femme d’affaires Souadou Niang.

Souadou Niang est un exemple classique d’une femme qui est passée de rien à la gloire. C’est l’histoire d’une femme travailleuse animée par la passion et le dévouement à faire son chemin dans la société.
« Je n’avais pas de garanties, j’ai réalisé que les banques de mon pays n’avaient pas la forme des États-Unis où vous avez besoin de garanties », se souvient-elle. Heureusement, l’une des banques a pris le risque de lui faire confiance et lui a offert un prêt.

« Ce n’était pas facile, on m’a dit que vous n’iriez pas loin, ce n’est pas un truc de femmes et ainsi de suite mais j’ai gardé la foi », a déclaré la femme d’affaires.

Elle a ouvert sa boutique-hôtel Les Psaumes en 2017, et son rêve est de conquérir l’Afrique et même d’aller au-delà du continent. Son établissement est dirigé par des femmes qui représentent 80% des employés, tandis que les hommes sont 20%. L’hôtel compte 60 employés. Souadou pense que les femmes sont nées gérantes et ont besoin de peu de formation pour diriger de grandes entreprises.

A lire aussi   Le post touchant de Alioune Seck sur son père : “Mon meilleur ami, tu es parti comme un champion”

Parlant d’histoire fascinante, celle du jeune international brésilien Gabriel Jesus est particulièrement fascinante. Lors du mondial brésilien en 2014, Gabriel Jesus n’était qu’un simple peintre. Ce jeune amoureux du ballon rond avait été embauché comme un simple peintre et il avait pour tâche de mettre soigneusement les couches de peinture sur les bordures des rues de Rio pour les rendre belles à l’occasion de la Coupe du Monde.

Loading...
Bouton retour en haut de la page