A la UneSports

Taekwondo – “En tant que champion d’Afrique…je cours derrière une bourse depuis 3 ans” (capitaine Ababacar Soumaré)

Les 5 et 6 juin du week-end dernier, le Sénégal a abrité la 12ème édition des Championnats d’Afrique de Taekwondo au complexe sportif Dakar Arena de Diamniadio.

Un tournoi dont les Tireurs sénégalais ont récolté une faible moisson qui était en deçà de leurs attentes d’après Ababacar Sadikh Soumaré. Unique médaillé de bronze chez les seniors hommes, le capitaine des Lions, déçu, a dressé le bilan de la compétition au micro de wiwsport. Par ailleurs, le champion d’Afrique des moins de 80 kg en 2020, pointe du doigt le ministère des sports, qui lui avait promis une bourse depuis plus de 3ans.

On est un peu satisfait, mais aussi déçu parce qu’on s’est préparé comme on devait le faire. Vu les résultats on ne peut pas dire que c’est satisfaisant.

Avant de revenir sur mon parcours, je vais d’abord rebondir sur le parcours des autres athlètes parce que, comme je l’ai dit tantôt, on s’est préparé comme devrait le faire. En tant que capitaine c’était mon rôle de donner le bon exemple en décrochant une première médaille pour l’équipe. Mais je peux aussi dire que la malchance nous a un peu joué des mauvais tours. Parce que les athlètes on fait ce qu’ils devaient faire mais c’est peut-être à cause des machines ou bien des matériels qu’on nous a donné parce que beaucoup d’athlètes disent que les matériels qu’on nous a donné ne marchaient pas. Et on peut aussi dire que c’est la vérité car on frappait avec beaucoup de force mais ça ne donnait rien du tout donc on peut aussi dire que ça a causé la perte de plusieurs combats.

A lire aussi   Dakar invité à s'inspirer du modèle malaisien

Je dirais oui et non. Oui, parce qu’on s’attendait à avoir beaucoup plus de résultats. Mais non aussi parce qu’on a eu à faire ce qu’on avait à faire. On est des musulmans aussi et des croyants, on peut dire que c’est la volonté divine.

Comme je l’ai dit tantôt, c’est une satisfaction et je voulais aussi montrer le chemin aux autres. Mais ce n’est pas une chose dont je me réjouis parce que j’étais le tenant du titre. Titre, malheureusement perdu, que j’ai tenté de défendre dans mon pays. Donc moyen comme parcours.

Etant champion d’Afrique, on m’avait fait beaucoup de promesses, venant du Ministère des Sports et du Comité National Olympique, pas encore tenues. On m’avait promis une bourse à laquelle je cours derrière depuis trois ans. Et je compte beaucoup sur cette bourse pour pouvoir continuer ma carrière et participer aux compétitions qui se déroulent au niveau international pour prétendre à une qualification aux JO de 2024 pour représenter le Sénégal.

Est-ce que votre médaille de bronze aura un impact sur le classement ?

Oui. Parce qu’avant les championnats d’Afrique, j’étais classé 59e au niveau mondial. Et avec cette médaille je crois que je vais grimper un peu au classement et sortir du lot des cinquante.

Articles similaires

Loading...
Bouton retour en haut de la page