votre pub ici

Un déficit global de 829,8 milliards de FCfa noté au 1er trimestre 2022

0

L’institution explique que cette évolution est principalement liée à une forte dégradation du solde courant, du fait notamment de l’alourdissement de la facture pétrolière et alimentaire ainsi que du fret, dans un contexte de contraction des entrées nettes au titre des comptes de capital et financier.
 
Concernant les finances publiques, la Bceao souligne que l’exécution budgétaire au cours des trois premiers mois de l’année 2022 laisse apparaître, en référence à la même période de l’année précédente, un accroissement plus important des recettes et dons par rapport aux dépenses totales et prêts nets, induisant un déficit global, base engagements, dons compris, de 979,2 milliards ou 3,6% du PIB à fin mars 2022 contre 1.059,5 milliards ou 4,5% du Pib un an auparavant.

Le financement de ce déficit public a été notamment assuré par la mobilisation de ressources sur le marché financier régional, portant l’encours de la dette publique émise sur ce marché à 18.179,2 milliards à fin mars 2022.

Adou Faye 
 
 

A lire aussi   Ouverture d’un bureau de connaissance et de suivi des Fintech
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment
commentaires
Loading...

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite