votre pub ici

Cheikh Tidiane Coulibaly, premier président de la cour suprême, fait ses adieux : «Je suis heureux et fier d’avoir été juge au Sénégal»

0

Le Premier président de la Cour Suprême, a pris part à sa dernière audience de Rentrée solennelle des Cours et Tribunaux en tant que haut magistrat en fonction. Cheikh Tidiane Coulibaly a fait ses adieux hier, lundi 23 janvier à la Rentrée solennelle des Cours et Tribunaux. Atteint par la limite d’âge, il va faire valoir ses droits à une pension de retraite cette année. «Au moment où je quitte mes fonctions et prend définitivement congé de la magistrature, je voudrais vous exprimer ma profonde reconnaissance et gratitude. Je voudrais aussi vous dire combien je suis heureux et fier d’être Sénégalais».

L’exercice de son métier, il s’en réjoui. «Je suis heureux et fier d’avoir été juge au Sénégal. J’ai aimé profondément deux choses : la justice et la magistrature. Elles ont meublé mes rêves et éclairé mon horizon». Le Premier président de la Cour suprême d’ajouter : «41 ans de pratique professionnelle m’ont permis d’avoir la ferme conviction que, pour servir l’une et magnifier l’autre, il faut de la générosité, la tempérance, la disponibilité, l’humilité, l’écoute, du dévouement, la loyauté et  aussi du courage personnel».

Le Président de la République, Macky Sall, a loué les qualités d’un bon juge et lui demande de continuer à servir la nation. «Monsieur le Premier président, vous êtes un magistrat respecté par ses pairs et par tous les acteurs de la justice ; magistrats dont l’office marque à jamais la justice sénégalaise. Monsieur le Premier président, je vous invite à rester disponible pour l’encadrement des plus jeunes magistrats et rester en réserve pour la République».

Cheikh Tidiane Coulibaly avait remplacé Mamadou Badio Camara à la tête de la Cour suprême. Il avait bénéficié du prolongement  de l’âge de la retraite (3 ans de plus, en la faveur de la réforme de justice) pour certains hauts magistrats à 68 ans.

A lire aussi   Pelé sera enterré au Brésil mardi 3 janvier, au lendemain d'une veillée funèbre à Santos

 Fatou NDIAYE

Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment
commentaires
Loading...

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite