votre pub ici

DROIT DE REPONSE: Mamadou Lamine DIA déchire le quotidien Yor-Yor

0

Dans sa parution du Jeudi 11 Mai 2023, le quotidien YOR-YOR affiche à sa UNE, « ces chiffres et scandales fonciers qui mettent à nu la gestion catastrophique d’ABDOULAYE BALDE ».

Le contenu de cette article étale un tissu de mensonges développé, selon le journal, par un agent municipal sous le couvert de l’anonymat.

Ce que je relève en premier dans cette farce municipale, c’est cette lâcheté de se cacher derrière ce prétendu anonymat pour remplir tout une page d’un journal, de mensonges, juste pour plaire à un homme qui en retour ignore ton existence. Si l’on est convaincu de la véracité de ces propos on les dit à visage découvert.

Ensuite, il faut être d’une nullité extrême, pour ramener les propos de ABDOULAYE BALDE à des questions de Budget.

La preuve des mensonges de cet agent est contenue dans ses propres allégations lorsqu’il dit « si on réunit les 8 CMO et les 12 IDP on devrait se retrouver avec cinq milliards entre 2013 et 2019 »,  en 2013 le PACASEN existait ? même dans le mensonge ils peinent à être cohérents !

Pour ceux qui veulent comprendre :

•Le PACASEN est un Programme de 5 ans

•Ziguinchor a bénéficié d’une enveloppe de 5 milliards 90 millions (3ème enveloppe la plus conséquente après Dakar et Touba)

•Une convention de maitrise d’ouvrage déléguée a été signée avec l’AGEROUTE pour la mise en œuvre des programmes retenus dans le cadre du PACASEN

•L’ensemble des projets ont été ficelés 

•Les marchés ont été lancés et attribués 

•Les attestations d’existence des crédits ont été fournies…

A lire aussi   Déforestation de l’Amazonie au Brésil: l’espoir renaît avec Lula

C’est donc un portefeuille de projets d’une valeur de cinq milliards qui a été légué à la nouvelle équipe. Ça, qu’ils en souffrent parce qu’incapable de trouver de meilleurs alternatives, ils l’entendront toujours parce que c’est cela la vérité ! 

Enfin, je défie quiconque dans cette institution municipale, de me sortir la preuve d’un seul lopin de terre portant le nom de Abdoulaye Baldé, d’un seul acte de vente portant son nom ou sa signature.

Entre 2009 et 2014, aucune opération foncière n’a été initiée par Abdoulaye Baldé. Ce n’est qu’en fin 2014, sous la demande pressante des populations de Kandialang Peulh et Djibock complémentaire qui n’avaient accès à aucun service ou infrastructure social de base (eau, électricité, routes) pour défaut de lotissement, que Abdoulaye Baldé a déclenché le processus pour le lotissement de cette Zone. Ce processus n’a été achevé qu’en 2021. 

C’est donc au bout de six ans de travail, de concertations avec les populations, de correction des documents, de démarches administratives entre la commission régionale de l’urbanisme et le ministère en charge de question, que Abdoulaye Baldé a fini par signé l’arrêté portant attribution de parcelles du lotissement de Kandialang / Djibock complémentaire.  Et même avant de signer cet arrêté, il avait exigé et obtenu des deux délégués de quartier concernés, des déclarations sur l’honneur pour attester de la régularité du processus. 

Après la signature de l’arrêté portant attribution des parcelles, lorsque des contestations ont été notées, Abdoulaye Baldé a pris un autre arrêté pour suspendre immédiatement toutes les opérations relatives à ce lotissement jusqu’à résolution définitive des contentieux nés de cette affaire.

A lire aussi   Le clan Dani Alves sort du silence et crie au scandale !

Mieux, pour le cas DIABIR, ceux sont les populations elles-mêmes qui en rapport avec les services techniques, ont conduit tout le processus.

En lieu et place d’étaler sans vergogne et sans scrupule ces mensonges sur la place publique, cet agent municipal aurait mieux fait en allant demander à celui qu’il défend, son maitre nourricier, d’interroger son avocat, non moins son oncle qui était le président de commission domaniale et qui a conduit toutes ces deux opérations. 

Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment
commentaires
Loading...

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite